Mycothérapie : Agaricus brésilien, le champignon du soleil

Joaquim A | 17 avril 2022
Temps de lecture : environ 3 minutes
Mycothérapie : Agaricus brésilien, le champignon du soleil
Sommaire

    Comment reconnait-on ce champignon ?

    Agaricus subrufescens est aussi connu sous les noms de Champignon du soleil, d’Agaricus blazei, d’Himetsutake, et de Cogumelo do sol

    Il est identifiable par :

    • son mode de vie : il pousse en touffe de plusieurs individus ;
    • son chapeau : de couleur ocre marron, légèrement mamelonné au sommet, potentiellement recouvert d’écailles ;
    • la présence de lames espacées et blanches sous le chapeau ;
    • son pied : blanc, massif, épaissi à la base ;
    • sa chair : blanche, ferme. Agaricus subrufescens est un champignon comestible.

    Agaricus subrufescens se trouve facilement dans les forêts tropicales et humides de Chine, du Japon et du Brésil. Il sort de terre en été.

    L’histoire de l'Agaricus brésilien

    Ce champignon a été découvert en 1944 par William Alphonso Murill, l'un des plus célèbres mycologues américains, lors d'un voyage en Floride.

    Par la suite, en 1965, des scientifiques de l'université de l'état de Pennsylvanie découvrent que les habitants vivent plus longtemps sans maladie par la consommation de champignon. Ils identifient une consommation quotidienne et banalisée d'Agaricus subrufescens dans la population locale.

    En 1974 le « Congrès International de Mycologie Thérapeutique » de Tokyo rend publique l'étude de 1965, ce qui vaut à Agaricus subrufescens le surnom « d’élixir de longue vie ».

    Toujours dans les années 1960, un fermier d'origine japonaise se trouvant au Brésil décide de cultiver Agaricus subrufescens au Japon. Il lui faudra une dizaine d'années avant de parvenir à maîtriser une culture intensive du champignon.

    Quelles sont les vertus médicinales d’Agaricus subrufescens ?

    Agaricus subrufescens a de nombreuses vertus médicinales :

    • stimule le système immunitaire
    • action contre les inflammations ;
    • action antioxydante ;
    • action contre les allergies ;
    • aide à combattre les infections
    • aide à normaliser le taux de sucre dans le sang.

    Quelles sont les précautions à prendre avant d’utiliser ce champignon ?

    Agaricus subrufescens ne semble pas provoquer d’effets indésirables notables.

    Par précaution, ce champignon ne doit pas être utilisé :

    • chez la femme enceinte ;
    • chez la femme allaitante.
    Publié le 17 avril 2022 à 23:31
    Mis à jour le 12 mai 2022 à 10:10

    Les commentaires

    Vous pourriez être intéressé par

    Joaquim A

    Joaquim A

    Rédacteur web

    Je suis Joaquim, un grand passionné de la nature. J'ai suivi une formation scientifique de pharmacien durant laquelle j'ai emmagasiné un certain nombre de connaissances. Il est temps aujourd'hui de les utiliser en les partageant au plus grand nombre.