Le Maitake : le champignon de la longévité

Joaquim A | 01 juin 2022
Temps de lecture : environ 2 minutes
Le Maitake : le champignon de la longévité
Sommaire

    Comment reconnaître le Maitake ?

    Le Maitake est aussi connu sous les noms de Grifola frondosa, de Poule des bois et de Polypore en touffes.

    Il ressemble à du corail et il est très facilement reconnaissable avec ses nombreux éventails de couleur brune qui s’organisent en touffes. Il est comestible mais seulement lorsqu’il est jeune. En vieillissant il durcit et devient impossible à manger.

    Le Maitake pousse sur les troncs morts des chênes, des frênes et des châtaigniers. Il se retrouve facilement dans les forêts tempérées d’Europe en été et en automne.

    Quelles sont les utilisations traditionnelles de ce champignon ?

    En japonais, le mot « Maitake » vient de « Mai » : danser et « take » : champignon. Cette expression provient de la légende qui raconte que les cueilleurs dansaient de joie lorsqu'ils trouvaient le champignon dans la forêt, car le champignon était précieux et sa consommation permettait de prolonger la vie. En Asie, le Maitake est surnommé « le roi des champignons ».

    Quelles sont les vertus médicinales du Maitake ?

    Le Maitake a de nombreuses vertus médicinales :

    • stimule le système immunitaire ;
    • protège le foie ;
    • aide à normaliser la tension artérielle ;
    • améliore la fertilité chez la femme ;
    • aide à normaliser le taux de graisses dans le sang.

    Quelles sont les précautions à prendre avant d’utiliser le Maitake ?

    Il est déconseillé d’utiliser ce champignon avec :

    • des médicaments du diabète ;
    • des médicaments de l’hypertension ;
    • des médicaments du cholestérol.

    Ce champignon ne doit pas être utilisé :

    • chez la femme enceinte ;
    • chez la femme allaitante.
    Publié le 01 juin 2022 à 12:15

    Les commentaires

    Vous pourriez être intéressé par

    Joaquim A

    Joaquim A

    Rédacteur web

    Je suis Joaquim, un grand passionné de la nature. J'ai suivi une formation scientifique de pharmacien durant laquelle j'ai emmagasiné un certain nombre de connaissances. Il est temps aujourd'hui de les utiliser en les partageant au plus grand nombre.