L’Alchémille commune : description, culture et vertus médicinales

Aurélia D | 07 août 2022
Temps de lecture : environ 3 minutes
L’Alchémille commune : description, culture et vertus médicinales
Sommaire

    Magnifique plante qui recouvre le sol, l'alchémille peut être utilisée en bordures. A l'état sauvage, on la trouve généralement dans des lieux comme les bois ou les prés humides. Les escargots et les limaces raffolent de ses jeunes feuilles.

    Comment la reconnaitre ?

    Le nom latin est Alchemilla vulgaris. Quelques noms vernaculaires permettent de la nommer comme pied de lion, pied de griffon, patte de lapin, manteau de Notre-Dame, porte rosée ou herbe des alchimistes.

    C'est une plante vivace et tapissante au feuillage caduc et qui possède un rhizome épais et coriace.

    • Sa feuille est ronde, lobée et dentée ;
    • Ses tiges sont lisses et teintées de rouge ;
    • Ses fleurs sont très petites, de couleur jaune vert, réunies en têtes serrées. Elles s'épanouissent de mai à août.

    Comment la cultiver ?

    • Exposition : soleil ou mi-ombre
    • Rusticité jusqu'à -20 °C
    • Hauteur à la floraison : environ 30 crn
    • Parties récoltées : parties aériennes
    • Semis : en godet en pépinière extérieure à partir de janvier, les graines doivent être vernalisées avant le semis, elles germeront à environ 18 °C.
    • Repiquage : en godet en mai.
    • Plantation : au printemps, après risque de gel
    • Semis en pleine terre : en avril-mai ou à l'automne.
    • Distance entre les plants : 30 cm.
    • Entretien : enlever les fleurs fanées, tailler des pieds après floraison pour éviter l'envahissement.
    • Multiplication : division de touffes au tout début du printemps.
    • Terrain : tout sol frais, riche en humus et bien drainé.
    • Besoins en compost : à la plantation et en abondance au printemps.
    • Paillage : pour conserver la fraîcheur surtout l'été.
    • Besoins en eau : la terre doit être maintenue légèrement humide.
    • Culture possible en jardinière : pour qu'elle s'étende, petit arrosage 1 à 2 fois par semaine.

    Comment la récolter ?

    On récolte les parties aériennes (fleurs, feuilles et tiges) à la floraison. On les met à sécher pour réaliser des infusions. On peut aussi fabriquer de la teinture d'alchémille. Les jeunes feuilles peuvent être consommées cuites et en gratins.

    Les vertus médicinales de l'Alchémille

    L'Alchémille possèdent de nombreuses vertus médicinales :

    • astringente, anti-inflammatoire, antihémorragique et décongestionnante : elle est indiquée pour les règles douloureuses et trop abondantes, les lésions post-accouchement, les troubles circulatoires liés à la ménopause ;
    • antidiarrhéique : elle apaise l'irritation, régule les sécrétions et lutte contre les germes pathogènes. Il faut respecter le dosage recommandé car l'alchémille pourrait favoriser la constipation ;
    • progestative : son usage est pertinent dans le syndrome pré ménopausique avec utérus fibromateux et tendance aux hémorragies génitales.
    Publié le 07 août 2022 à 16:33
    Mis à jour le 09 août 2022 à 15:14

    Les commentaires

    Vous pourriez être intéressé par

    Aurélia D

    Aurélia D

    Rédactrice web

    Je suis Aurélia, la doyenne de l'équipe. Mon rôle principal est de vulgariser au maximum l'information pour la rendre agréable à lire. Ma famille a toujours mis à l'honneur l'utilisation de la nature et des plantes pour se soigner.