Houblon : description, culture et vertus médicinales

Chloé M | 13 novembre 2022
Temps de lecture : environ 3 minutes
Houblon : description, culture et vertus médicinales
Sommaire

    Comment le reconnaitre ?

    Le Houblon, qui porte le nom latin de Humulus lupulus est aussi appelé vigne du Nord, salsepareille indigène, et houblon doré.

    C’est une plante grimpante à feuilles caduques et vivace par son rhizome. Ses longues tiges peuvent mesurer près de 10 mètres (30 pouces) et s'enroulent rapidement, dans le sens des aiguilles d'une montre.

    Comment le cultiver et le recolter ?

    On cultive le houblon depuis des siècles et de façon industrielle pour produire de la bière. Ses feuilles ressemblent un peu à des feuilles de vigne. La floraison a lieu en été de préférence avec une exposition au soleil ou à mi-ombre. Les fleurs des pieds mâles sont de petites panicules alors que les fleurs des pieds femelles sont en forme de cônes (strobiles) de couleur jaune vert recouvertes de poils sécréteurs d'une substance jaune poudreuse : le lupulin (ou lupuline). Les strobiles sont récoltés vers la fin de l'été.

    • Repiquage : en pot.
    • Plantation : au printemps après les gelées.
    • Semis en pleine terre : fin d'automne, germination au printemps suivant.
    • Levée : entre 15 jours et 2 mois.
    • Distance entre les plants : 1 mètre (3 pouces).
    • Terrain : humide, léger, drainé.
    • Besoins en compost : à la plantation et chaque printemps.
    • Paillage : en été et en hiver.
    • Besoins en eau : réguliers sauf l'hiver.
    • Culture possible en pot : oui, à faire grimper.

    Les vertus médicinales

    Le houblon est indiqué :

    • dans les états nerveux, d'angoisse, de névrose et les états dépressifs.
    • en période de préménopause et ménopause pour son action sur les bouffées de chaleur et sur l'ostéoporose.
    • pour faciliter l'endormissement et le maintien du sommeil, (souvent en association avec la valériane).
    • sur les troubles digestifs et les spasmes gastriques et intestinaux.

    Attention, le houblon ne doit pas être utilisé chez les personnes à risque de cancers hormonodépendants ! En effet, celui-ci va mimer l’action des hormones œstrogènes avec un risque cancérigène certain.

    Publié le 13 novembre 2022 à 09:03

    Les commentaires

    Vous pourriez être intéressé par

    Chloé M

    Chloé M

    Rédactrice web

    En qualité de journaliste, je souhaite vous apporter une solution concrète face aux problèmes de santé rencontrés dans la vie de tous les jours. Mon père est un naturopathe passionné qui m'a plongé dans son univers depuis mon plus jeune âge.