Cure détox : mode d’emploi pour prendre soin de sa santé

Vivien W | 29 juin 2022
Temps de lecture : environ 15 minutes
Cure détox : mode d’emploi pour prendre soin de sa santé
Sommaire

    Une cure détox : qu’est-ce que c’est ?

    Chaque jour, le corps, comme toute machine, produit des déchets de fonctionnement. Il doit aussi filtrer et éliminer les substances néfastes apportées par les aliments ingérés, l'air inspiré ou les cosmétiques appliqués sur la peau. Ainsi, on peut classer les toxines en deux grandes familles :

    • ceux venus de l'intérieur ;
    • ceux venus de l'extérieur.

    Le terme de détox évoque la détoxification, c'est-à-dire l'élimination des toxines qui chaque jour s'accumulent un peu plus dans notre organisme, sans que nous nous en rendions forcément compte.

    La cure détox ou cure de désintoxication est la solution à l'intoxication, ingestion involontaire et accidentelle de substances néfastes à notre organisme, de substances non alimentaires qui ne devraient normalement pas être ingérées. Ainsi, la détox vise à éliminer les toxines ingérés, absorbées mais aussi produites par notre propre organisme.

    Nous ne sommes pas tous égaux en matière de détox. Notre capital génétique influence en effet largement l'efficacité de notre système autonettoyant, tout comme notre état de santé générale.

    Les cures détox offrent un rééquilibrage bénéfique pour la santé. Bien sûr, ce n'est pas avec une simple cure de trois ou sept jours que vous verrez s'envoler comme par magie tous vos problèmes de santé. Mais la cure détox permet d'avancer dans le bon sens, de recharger ses batteries, de repartir sur de bonnes bases, d'amorcer un changement bénéfique de l'hygiène de vie. Attention, si vous souffrez d'une maladie chronique, il faut consulter un médecin avant de vous lancer dans ce type de programmes, surtout pour les plus restrictifs (comme les monodiètes de plusieurs jours).

    Vous l'avez compris, le but premier de la cure détox n'est pas la perte de poids, c'est le nettoyage de l'organisme. Mais bien sûr, le fait de changer certaines de ses habitudes alimentaires, de manger davantage de fruits et légumes, de consommer moins de produits gras et sucrés, de bouger davantage entraînera des conséquences bénéfiques :

    • davantage d'énergie ;
    • un transit plus facile ;
    • un sommeil plus réparateur ;
    • moins de stress et de fatigue.

    Profitez de sa cure détox pour entamer un rééquilibrage alimentaire et adopter une nouvelle hygiène de vie en vue de perdre du poids.

    Qu’est-ce qu’une toxine ?

    Une toxine est une substance toxique produite par un organisme vivant et qui est responsable d'une maladie. Mais on emploie aussi ce mot pour désigner l'ensemble des déchets toxiques que le corps doit éliminer, qu'ils soient produits par l'organisme ou qu'ils viennent de l'extérieur (alimentation, pollution...).

    Ces réactions chimiques vitales qui se déroulent dans le corps (et que l'on appelle métabolisme) entraînent la production de résidus de fonctionnement. C'est un processus parfaitement normal. Ces déchets métaboliques sont filtrés et éliminés au fur et à mesure par les organes émonctoires, que sont le foie, les intestins, les reins, les poumons et la peau.

    Les toxines de l’intérieur de l’organisme

    Les déchets toxines venues de l'intérieur peuvent provenir :

    • des cellules mortes, issues du renouvellement cellulaire ;
    • de l'urine, issue du fonctionnement des reins ;
    • du gaz carbonique, produit lors de la respiration ;
    • des mucosités, produites par les muqueuses ;
    • de la sueur, composée d'eau et de déchets azotés ;
    • du sébum, provenant du renouvellement des glandes sébacées.

    Les toxines de l’extérieur de l’organisme

    Les déchets toxines venues de l’extérieur proviennent majoritairement des toxines alimentaires fabriquées lors de la dégradation des aliments que l'on ingère, mais aussi dans l'air que nous respirons, dans les cosmétiques que nous appliquons sur notre peau :

    • l'urée (qui se transforme en acide urique), issue de la dégradation des protéines ;
    • l'acide lactique, produit lors de la combustion des glucides ;
    • les acides cétoniques, issus du métabolisme des matières grasses.
    • les résidus de pesticides et d'engrais présents sur les fruits et les légumes ;
    • les métaux lourds, présents dans certains poissons (en particulier les prédateurs en fin de chaîne alimentaire) et dans l'eau du robinet ;
    • les résidus de médicaments présents dans la viande et le lait ;
    • les PCB (perturbateurs endocriniens), que l'on trouve dans les graisses animales (viandes, poissons, produits laitiers) ;
    • les conservateurs, additifs, colorants, arômes, présents dans les produits industriels ;
    • les bactéries présentes naturellement à la surface des fruits et légumes, et qui sont absorbées s'ils sont mal lavés, ou présentes sur les viandes et poissons crus mal conservés ;
    • les substances toxiques (et cancérogènes !) produites par certains modes de cuisson : acrylamide (dans les aliments riches en glucides cuits à haute température ou grillés, comme les frites, les pâtisseries, les biscuits, le pain grillé...), amines hétérocycliques (viandes grillées ou cuites au barbecue), benzopyrène et acroléine (huiles végétales chauffées à trop haute température) ;
    • les composés perfluorés, comme le PFOA des poêles en téflon ;
    • les molécules chimiques qui perturbe le fonctionnement endocrinien de l’organisme (bisphénol A et phtalates provenant des plastiques) ;
    • l'alcool, qui représente un véritable poison pour le foie quand il est consommé en excès ;
    • les médicaments et les déchets produits qui en découlent. Certains déchets peuvent être présent en grande quantité si la prise du médicament est régulière. Certains déchets peuvent difficile à éliminer, notamment s’ils sont stockés dans les graisses des cellules. Il faut donc veiller à les éliminer efficacement ;
    • les cosmétiques, qui contiennent nombre de composés potentiellement toxiques pour l'organisme ;
    • les produits chimiques et polluants présents dans l'air ambiant qu'il soit extérieur (pollution atmosphérique) mais aussi intérieur (colles, peintures, fumée des bougies, produits ménagers ;
    • la fumée de tabac (autant le tabagisme « actif » que le tabagisme passif).

    Quels sont les fruits et les légumes les plus contaminés par les toxines ?

    Les légumes les plus contaminés par les toxines sont :

    • la carotte ;
    • le céleri ;
    • le concombre ;
    • les épinards ;
    • la laitue ;
    • le poireau ;
    • le poivron ;
    • les pommes de terre ;
    • la tomate.

    Les Fruits les plus contaminés par les toxines sont :

    • l’abricot ;
    • la cerise ;
    • le citron ;
    • la fraise ;
    • la nectarine et la pêche ;
    • la poire ;
    • la pomme ;
    • le raisin.

    Les trois grandes étapes de la détoxification

    La détoxication est un processus qui suit un déroulé bien précis.

    En effet, seuls les toxines hydrosolubles (c'est-à-dire solubles dans l'eau) peuvent être éliminées. Il faut donc, dans un premier temps, que l'organisme transforme les toxines liposolubles (solubles dans la graisse) en produits hydrosolubles. Voici de manière simplifiée comment se déroule ce processus :

    • lors de la première étape, les enzymes cytochrome P450 neutralisent les toxines éliminables et transforment les autres en toxine de forme intermédiaire. Le foie joue un rôle clé à cette étape car il contient une grande quantité d'enzymes qui peuvent assurer cette transformation ;
    • lors de la deuxième étape, les enzymes de phase 2 transforment les toxines de forme intermédiaire en toxines éliminables ;
    • enfin, en troisième partie, les molécules transformées sont maintenant prêtes pour l'élimination. Selon leur nature, elles sont éliminées via la bile, les selles, l'urine, l'air expiré ou la sueur.

    Quand faire une cure détox ?

    Les cures détox sont traditionnellement programmées au sortir de l'hiver pour décrasser l'organisme, éliminer toutes les toxines accumulées pendant la saison froide (alimentation plus riche, activité physique moins fréquente...). En réalité, on peut suivre une cure détox à n'importe quel moment de l'année. Il y a toujours une bonne raison d'en faire une :

    • au printemps : c'est le moment propice pour éliminer les excès de l'hiver, période où l'alimentation est traditionnellement plus acidifiante car riche en protéines et en sucres. Le retour des beaux jours est aussi très motivant : cela donne envie de prendre soin de soi et de sa santé. On profite également du retour sur les marchés de certains légumes et fruits particulièrement détox comme l'asperge ou encore la fraise ;
    • à l'été : été rime souvent avec vacances et donc temps disponible plus important. Le rythme quotidien ralentit, on a plus de temps pour prendre soin de soi, on est moins stressé. Autant de bonnes raisons qui peuvent inciter à programmer une petite détox. C'est aussi la saison idéale pour faire une cure de jus de fruits et/ou de légumes, car il y a un grand choix de végétaux délicieux sur les marchés. De plus, c'est une excellente façon de s'hydrater avec plaisir quand il fait très chaud ;
    • à l'automne : la détox aide à se préparer à l'hiver. L'organisme, débarrassé de ses toxines, sera plus résistant pour affronter la saison froide. La fin de l'été/début de l'automne est aussi le moment idéal pour faire la plus célèbre des monodiètes détox : la cure de raisin ;
    • en hiver : c'est une saison propice à l'accumulation des toxines, mais pas besoin d'attendre qu'elle se termine pour prendre les choses en main. Vous pouvez parfaitement programmer une détox en plein hiver.

    Il y a-t-il un danger à faire une cure détox ?

    Une cure détox ne se fait pas sans quelques effets indésirables. Rassurez-vous : ils sont passagers, et surtout sont le signe que l'élimination des toxines se fait bien. Plus votre organisme est encrassé, plus ces symptômes seront présents : maux de tête et migraine, douleurs articulaires, boutons, nausées. Ces désagréments apparaissent généralement au bout du deuxième jour, et peuvent durer deux ou trois jours. Cela démontre l’importance de programmer sa cure détox à un moment calme, sans stress lié au travail ou à diverses obligations, par exemple en fin de semaine ou pendant les vacances.

    Quels sont les bons réflexes détox ?

    La cure détox repose sur une pratique qui nécessite de respecter certaines règles afin d’obtenir le résultat attendu :

    • la première règle de base de l'alimentation détox est de réduire la quantité d'aliments pourvoyeurs de toxines. En effet, le corps est capable de gérer les déchets dans des quantité s raisonnables mais pas lors d’un apport excessif, tout est question de dose. C'est un bon réflexe à garder en permanence, et pas seulement pendant les cures et programmes détox. Ainsi, limitez les aliments qui produisent des déchets dans l'organisme : viandes, sucres, céréales raffinées, aliments très gras (charcuteries, certains fromages... Les produits et plats industriels souvent très riches en additifs... Préférez-leur une alternative plus saine, en optant pour des céréales complètes par exemple, ou en cuisinant vous-même des produits frais ;
    • buvez beaucoup d’eau (2 litres d’eau par jour) et tout le long de la journée. Cette eau est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme pendant la période de la cure détox. Elle permet d’éviter la déshydratation et elle accompagne l’élimination des toxines de l’organisme ;
    • mangez des fruits et des légumes à tous les repas : ils apportent de la couleur à vos assiettes (et donc un panel d'antioxydants divers), et sont une mine de bons nutriments (fibres, minéraux, vitamines, enzymes...). Composez votre assiette autour d'eux, et non autour de la viande ou du poisson, comme on a trop souvent tendance à le faire ; apprenez à les cuisiner de mille et une façons ; alternez le cuit et le cru... Si vous le pouvez, préférez les fruits et légumes issus de l'agriculture biologique, pour éviter d'ingurgiter des résidus de pesticides ;
    • si vous cuisinez des fruits et légumes, quelques précautions s'imposent lors du nettoyage pour éliminer un maximum de résidus : lavez vos fruits et vos légumes très soigneusement avec de l'eau et frottez-les avec une brosse à poils doux propre. Pour tous les végétaux qui ne peuvent pas être brossés (salades, tomates, abricots, haricots verts...), laissez-les tremper quelques dans un bain d'eau tiède, puis rincez à l'eau. Enlevez toujours les parties endommagées des fruits et des légumes. Non seulement cela affecte leur goût, mais en plus ces morceaux abîmés concentrent les bactéries ;
    • réduisez votre consommation de café et de thé. Il est conseillé de boire des tisanes pour substituer sa consommation de caféine ou de théine ;
    • limitez votre consommation d'alcool. C'est l'une des sources majeures d'intoxication du foie. L'alcool fatigue énormément cet organe : il doit utiliser beaucoup d'énergie pour le transformer en substances qui pourront ensuite être éliminées ;
    • adoptez les bons modes de cuisson. Certains dénaturent les aliments en détruisant une bonne partie de leurs minéraux et vitamines. Certains provoquent même la formation de composés toxiques. De manière générale, évitez les cuissons trop fortes, que ce soit au four ou à la poêle. Privilégiez la cuisson à la vapeur (papillotes, cuissons mijotées).
    Publié le 29 juin 2022 à 15:24
    Mis à jour le 11 juillet 2022 à 11:32

    Les commentaires

    Vous pourriez être intéressé par

    Vivien W

    Vivien W

    Rédacteur web

    Je m'appelle Vivien et je suis un grand passionné des médecines complémentaires. Dans mon pays d'origine, j'ai suivi une formation de médecine traditionnelle chinoise. J'aime transmettre le savoir issu de mon expérience.