Cure détox : la monodiète de fruits et de légumes

Aurélia D | 17 juillet 2022
Temps de lecture : environ 6 minutes
Cure détox : la monodiète de fruits et de légumes
Sommaire

    Le principe de l’aliment unique

    Ancêtres des cures détox, la monodiète peut sembler difficiles à suivre. Son efficacité fait rapidement oublier la frustration de ne manger qu'un seul aliment.

    Le principe de la monodiète est de se nourrir d'un aliment unique.

    Cet aliment doit être soigneusement choisi parmi la liste des 27 fruits et légumes au pouvoir rédox. Ce fruit ou ce légume sera aussi choisi en fonction de la saison ou de l'émonctoire que l'on veut traiter.

    La monodiète a un double intérêt :

    • profiter des bienfaits détox de l'aliment choisi ;
    • mettre son système digestif au repos en ne lui apportant qu'un seul et unique aliment à assimiler, ce qui lui permet de consacrer moins d'énergie à la digestion pour se concentrer sur l’élimination.

    Les différents programmes de la monodiète

    Dans une monodiète, le principe est de manger à volonté le fruit ou le légume choisi. Suivez votre appétit, il n'y a pas de restriction.

    La monodiète peut être suivie de plusieurs façons :

    • Sur 1 repas par jour, pendant une semaine. Par exemple, on remplace le dîner par un repas de raisins uniquement, et cela pendant 7 jours. Cette option est idéale pour les débutants ;
    • Sur 1 journée, à tous les repas. Concrètement, on mange par exemple du raisin matin, midi et soir pendant toute la journée ;
    • Sur 3 jours, à tous les repas. On passe au niveau supérieur car on conserve ce régime unique pendant 3 jours à réserver aux plus motivés. C’est la formule la plus efficace.

    Le programme de monodiète peut être suivi deux ou trois fois par an, notamment au moment des changements de saison.

    Quelles précautions prendre avec la monodiète ?

    Une monodiète, même d'une journée, peut être fatigante si celle ci est mal préparée. Voici quelques conseils de base à suivre :

    • pour éviter le passage trop brutal de votre alimentation habituelle à la monodiète, misez sur une transition douce. Pour cela, pendant la semaine qui précède votre cure, consommez davantage de légumes et fruits frais, réduisez votre consommation de sucres, matières grasses, café ;
    • à la fin de la monodiète : continuez à consommer des légumes, réintégrez peu à peu les produits sucrés et gras ; 
    • la monodiète peut entraîner quelques effets indésirables : maux de tête, nausées, courbatures, boutons. C'est le signe que votre organisme est en train d'éliminer. Pensez toujours à bien vous hydrater pour faciliter cette élimination et limiter les effets indésirables. Privilégiez les tisanes ;
    • la monodiète est réservée au public adulte en bonne santé, hors femme enceinte. Elle n’est pas adaptée pour les enfants, les femmes enceintes, les personnes malades ou qui souffrent d'un trouble du métabolisme comme le diabète.

    Une monodiète en accord avec les saisons

    Plusieurs critères interviennent dans le choix de la monodiète. Si en théorie vous pouvez choisir votre fruit ou légume librement. La saison est un critère essentiel à suivre.

    • La monodiète de carotte (printemps)

    Cette monodiète est sûrement l'une des plus faciles à suivre. La carotte a un goût tout doux qui plaît à tous, et elle peut être préparée de mille et une façons : en jus, en bâtonnets à croquer, râpée avec un peu de jus de citron, cuite à la vapeur, en purée.

    A utiliser pour régulariser son transit ou avoir une plus jolie peau.

    • La monodiète de fraise (été)

    Voilà une monodiète qui ne devrait pas être trop difficile à suivre si vous aimez les fraises. Bien sûr, vous les dégusterez nature pour conserver l'effet détox.

    Très utile en cas de constipation chronique mais aussi de rhumatismes, goutte, calculs urinaires ou biliaires.

    • La monodiète de raisin (automne)

    C'est sûrement la monodiète la plus connue. Elle permet de nettoyer l'organisme en profondeur et de rétablir l'équilibre acido-basique, précieux pour le bon fonctionnement des systèmes de détoxification naturels de l'organisme. La cure uvale dure au minimum trois semaines sans durée maximum.

    A mettre en place en cas de fatigue, de problèmes de peau, de troubles du sommeil ou du transit, et dans toutes les situations liées à une trop grande acidité de l'organisme.

    • La cure de pomme (toute l'année)

    Comme la cure de carotte, la cure de pomme est facile et pratique à suivre. La pomme regorge de nutriments et, grâce à sa richesse en fibres, elle a un effet coupe-faim. De plus, ce fruit peut être consommé de plusieurs façons, ce qui permet de varier les plaisirs à croquer, en jus, râpée, en compote cuite ou crue. On peut aussi alterner les variétés de pommes, des plus au moins sucrées. La cure de pomme à l’avantage de pouvoir être suivie à n'importe quel moment de l'année.

    A suivre pour soulager les troubles digestifs avec la constipation chronique, les douleurs rhumatismales ou encore retrouver une peau nette et tonique.

    Publié le 17 juillet 2022 à 15:51
    Mis à jour le 09 août 2022 à 15:06

    Les commentaires

    Vous pourriez être intéressé par

    Aurélia D

    Aurélia D

    Rédactrice web

    Je suis Aurélia, la doyenne de l'équipe. Mon rôle principal est de vulgariser au maximum l'information pour la rendre agréable à lire. Ma famille a toujours mis à l'honneur l'utilisation de la nature et des plantes pour se soigner.